Fêtes en hiver

 
  Le 28 Octobre 

 

     Oxi day (jour du non ! ) aujourd'hui dans toute la Grèce est l'une des deux fêtes nationales. 
     Le 28 octobre 1940, l'ambassadeur italien en Grèce Emmanuel Grazzi présenta un ultimatum au dictateur grec Ioannis Metaxas : soit il permettait à l'armée italienne      de pénétrer en Grèce via l'Albanie et d'occuper certaines places stratégiques, soit la guerre était déclarée avec la Grèce.
     La réponse de I. Metaxas aurait été simplement "non", "oxi" en grec ! 
    Ce qui marque l'entrée de la Grèce dans la Seconde Guerre mondiale. Les Grecs résistèrent et combattirent jusqu'à la fin de la guerre avec acharnement.

     Date donc qui marque l'esprit de résistance face à l'occupation étrangère. 
     De nombreux défilés auront lieu partout dans le pays.

Noël

La veille de Noël (en grec : Χριστούγεννα/Khristoúyenna) les enfants sortent dans les rues, et vont de porte à porte en chantant les kalandes (Κάλαντα/Kálanda), accompagnés d'un triangle. Il était de coutume qu'ils aient avec eux une maquette d'un bateau ou d'une église qu'ils auraient fabriquée spécialement à cette occasion. Les gens les récompensent en leur offrant des gâteaux (des kourabiés et des mélomakaronas) et de petites sommes d'argent.

La croyance populaire dit que comme pendant les douze jours qui séparent Noël de l'Épiphanie, le Christ et les eaux ne sont pas baptisés ; les lutins ou gnomes (en grec : καλικάντζαροι/kalikándzari) sortent de sous la terre. Ils y restent cachés pendant toute l'année sciant le tronc de l'arbre qui tient en place la Terre, et aux alentours de Noël - quand l'arbre ne tient plus qu'à une branche - ils sentent les odeurs des biscuits et autres gâteaux et abandonnent tout pour sortir et faire des farces et des bêtises dans les maisons. Il est dit qu'ils ont peur du feu et horreur de l'ail. Les lutins resteront sur Terre jusqu'à l'Épiphanie et une fois de retour sous terre ils retrouvent l'arbre intact et sont obligés de reprendre le travail jusqu'à l'année prochaine.

En Grèce, le père Noël porte le surnom d'« Άγιος Βασίλης » (Áyios Vasílis) (en référence à Basile de Césarée, connu en Grèce pour ses œuvres de bienfaisance) ; il distribue les cadeaux aux enfants le jour du Nouvel An. La veille de Noël, a lieu un réveillon en famille ou entre amis, sur le modèle occidental. Le sapin de Noël est lui aussi entré dans les mœurs grecques.  

 

UN ROYAUME POUR LES ENFANTS A TRIKALA

Trikala,et son parc de Noël

Tríkala ( Τρίκαλα) est une ville grecque de Thessalie, et a largement mérité son titre de première destination d'hiver, car elle offre des paysages spectaculaires, une foultitude d'activités de plein air, des hébergements de caractère, une vie nocturne animée et tout un panel de visites à proximité.

Mais à proximité des fêtes de Noël, Trikala se transforme, pour le plus grand plaisir des enfants, en "cité du Père Noël" !

Elle est désormais célèbre pour son "moulin des elfes", le moulin à eau Matsopoulos. Entièrement réhabilité, depuis 2011, il accueille pendant la période des fêtes de fin d'année, une fabrique de confiseries, une usine à jouets, une usine à chocolat, sans oublier ...la maison du Père Noël et de ses elfes.

Les enfants peuvent prendre part aux différents cours de cuisine, prendre des photos avec le Père Noël, mais aussi circuler à bord du petit train, s'amuser dans le carrousel, et bien d'autres activités !


Entrée gratuite.

 

les gâteaux de Noël

KOURABIEDES Biscuits d'amande au sucre glace

Incontournables biscuits de Noël Grec,les kourabiedes peuvent aussi se préparer à la maison.Surtout lorsqu'on a la chance d'avoir dénicher une recette familiale.En Grèce,il est coutoume de déguster deux types de biscuits pour Noel .L'un à base de noix,sirupeux à souhait, [melomakarona],et l'autres plus friables et recouverts de sucre glace,se nomment kourabiedes.A cette époque de l'année,les devantures de boulangeries,regorgent de ces biscuits,achetés allègrement par les familles grecques.Mais les puristes ,préfèrent les cuisiner eux-mêmes,et chaque famille possède sa recette,qu'elle garde jalousement.

La recette des Kourabiedes
A l'origine ce sont des biscuits dégustés à Pâques,mais les temps changent et ils représentent le complément parfait des melomakarona,car ils sont plus légers.Certains disent ,que le sucre glace dont ils sont recouverts,symbolise la neige de l'hiver

Le marché (pour une centaine de biscuits) :
- I kg de beurre de brebis
- 2 ½ kg de farine
- 2 jaunes d’œufs

- 200 gr d’amandes pilées
- des amandes entières pour fourrer le biscuit
- 1 verre d’eau additionné de cendres ( un secret familial grec !)
- 1 tasse de sucre brun

- 1 tasse de cognac ou d’ouzo selon le goût

- 2 sachets de sucre vanillé
- du sucre glace pour la décoration

Préparation : Préchauffer le four à 200°C. Réduire le beurre en pommade. Ajouter tous les ingrédients un à un, la farine en dernier. Puis battre la préparation pendant 30 minutes. 
Faire des formes de la taille d’une petite mandarine, et les fourrer à l’aide d’une amande entière. Mettre au four pendant 20 minutes.
Présenter sur un plat et saupoudrer généreusement de sucre en poudre.
Faire bouillir l’eau et la cendre pendant quelques minutes, puis faire décanter avant de récupérer l’eau.

La ''Vassilopita''

300 de Beurre
300 gr de lait tiède
1kg de Farine
300 g d'amandes epluchées et pilées
700 g de sucre
6 Oeufs
1 Petit verre de brandy
4 Cuillerées de levure de patisserie

Battez le beurre jusqu'à ce qu'il blanchisseAjoutez le sucre,le lait et les oeufs battus,les amandes et le brandy.Incorporez progressivement la farine melangée à la levure et tamisée.Melanger jusqu'à obtenir une consistance lisse et légère et laissez reposer deux heures au chaud.Versez dans un plat à four beurré et cuire 35 minutes à four préchauffé à 250 degrés 

 

Αποτέλεσμα εικόνας για melomakarona

Les melomakarona
 autrement dit

MACARONS AU MIEL

600 gr de l'huile d'olive
200 gr de sucre
1 Tasse d'eau
1  Cuillère du soupe de miel
250 g de jus d'orange
300 g de noix en morceaux
10 gr d'ammoniac pour aider à lever
10 gr de bicarbonate de soude
Un peu de noix de muscade gratée
Zeste d'une orange rapé
1 Cuillère à soupe de canelle et girofle
1200 gr de Farine
300 gr d'amandes et noix pilées
2 Cuillerées à soupe de sesame
2 Cuilerées à soupe de canelle en poudre

Pour le sirop
1 verre d'eau
1 verre de sucre
1 verre de miel

Versez l'huile dans une jatte et battez-la jusqu'à ce qu'elle blanchisse.Ajoutez le sucre,l'eau,le miel,le bicarbonate de soude dissous dans le jus d'orange,l'ammoniac,les noix,la muscade,le zeste d'orange,la cannelle et la girofle.Travaillez bien et incorporez la farine jusqu'à obtenir une pâte souple.Modelez le gâteaux,placez-les sur un plat  à four beurré et cuisez à 180 degrés pendant 35 minutes.Faites bouillir les ingrédients du sirop,puis versez-les sur le plat des gâteaux.Saupoudrez d'amandes,de noix,de sésame,et de cannelle

 

Diples/plies en français

 

Αποτέλεσμα εικόνας για diples

Pour la pâte
10 oeufs
1/2 tasse de brandy
Zeste des 3 oranges rapé
1 kg de farine dure
Huile d'olive pour frire

Pour le sirop
4 Tasses de miel
2 Tasses de sucre
2 Tasses d'eau

Pour saupoudrer
Noix pilées et cannelle

 

Battez les oeufs avec le brandy.Ajoutez le zeste d'orange et la farine,et travaillez bien longtemps.Separez la pâte en boules que vous laisserez gonfler 1 heure et abaissez pour faire des feuilles fines.Découpez en bandes de 5x10 cm.Faites chauffer l'huille dans une casserole ou dans une poêle et prenant chaque bande de pâte avec la fourchette,faites les frire jusqu'à ce qu'elles se colorent,puis placez-les dans un plat.Faites chauffer l'eau avec le miel  et le sucre jusqu'à obtenir un sirop.Trempez les beignets les uns après les autres dans ce sirop pendant une minute,remettez -les dans le sirop et saupoudrez de cannelle et de noix

 

le Nouvel An

Le Nouvel An (en grec : Πρωτοχρονιά/Protokhroniá) donne lui aussi lieu à des kalandes. Le matin on cassera une grenade devant la porte de la maison pour porter chance. Pendant le réveillon, on se retrouve surtout en famille ; la distribution de cadeaux a lieu ; au dessert on coupera la Βασιλόπιτα (Vasilópita) (équivalent de la galette des Rois) et le soir on se retrouvera pour jouer aux cartes et autres jeux de hasard. Les gagnants sont censés avoir de la chance toute l'année.

La chance joue un grand rôle dans la célébration du Nouvel An en Grèce.Gagner aux cartes où à la lotterie,pourrait vous offrir toute une année de bonne fortune,et tous les jeux de hasard ont leur place à cette époque de l'année.L'on côtoie les joueurs dans les tavernes où aux cafés dans presque chaque foyer.Même la Lotterie organisée par l'Etat, rencontre un franc succés.Le 1er janvier le ''kalo podariko'',le premier pied signifie que la première personne à entrer dans une maison grecque,apportera la chance avec elle.Les enfants sont généralement choisis pour inaugurer la nouvelle année,de cette façon,ils représentent l'amour,un grand coeur,et l'innocence.Le traditionnel gâteau ''Vassilopita''un gâteau rond est cérémonieusement coupé,avec une part pour chaque membre de la famille,de parts supplémentaires pour le Saint du jour [Aghios Vassilios],et pour toutes les authorités religieuses que la famille souhaite honorer.Les parts,sont offerts à chaque membre de la famille,du plus ancien,au plus jeune,mais celui qui reçoit la pièce de monnaie cachée,sera chanceux[se] toute la durée de l'année.

Dans les Cyclades,les villageois croient en un vent du nord de très bonne augure pour l'année.En outre si une colombe doit se poser dans la cour ou le jardin ce jour-là,la famille aura une journée supplémentaire de chance,sauf si un malheureux corbeau,vole au-dessus de la maison,alors toute chance sera perdue.

En Crète,la traditionnelle pendaison de la ''scille''plante bulbeuse très dangereuse par ingestion,nommée aussi ''tueuse de rats''est encore pratiquée dans certaines maisons.Les Crètois,prétendent ainsi protéger leurs habitations,grâce à une tradition qui remonte au 6ème siècle  avant JC.

La grenade est aussi un symbole de fertilité et bonne chance.Dans de nombreuses régions elles sont accrochées aux maisons et à la veille du Nouvel An,la grenade est fracassée contre la porte principale de la maison,afin d'apporter bonheur à la  maisonée.
Porte bonheur ou ''Gouri''en grec,sont également offerts aux proches.Le ''gouri'',est un cadeau traditionnel du Nouvel An,dont la forme,les matériaux peuvent varier,tout comme le prix,mais c'est un symbole très fort d'amour et de protection

KALO PODARIKO Le premier pied de l'année

Le Nouvel An en Grèce est aussi un grand jour de fête. Le 1er janvier est la Saint Basile ou Agios Vasilios, un des pères de l'Eglise orthodoxe grecque. Aussi appelé 'Protochronia', ce premier jour de l'année offre de nombreuses traditions ! Bien que Noël soit déjà passé, dans les maisons grecques les plus traditionnelles, les cadeaux sont déposés sous le sapin le matin du jour de l'An.

 

les Fota,L'Epiphanie Grecque,célébrée le 6 janvier

Ce jour de fête ,dans l'Eglise Orthodoxe Grecque,appelé ''Théophanie''signifie une ''vision du Dieu'',ou ''Christ qui brille''.C'est un jour très important pour l'Eglise Orthodoxe Grecque.

Αποτέλεσμα εικόνας για θεοφάνεια Αποτέλεσμα εικόνας για θεοφάνεια

Φώτα (Fóta) veut dire Lumières en grec. C'est le nom local de l'Épiphanie. Ce jour là les enfants chanteront encore une fois les kalandes. Le jour même des Fota (6 janvier) le papas (παπάς - prêtre de l'Église orthodoxe) de chaque ville et de chaque village se rend au bord de la mer, de la rivière ou du point d'eau principal de la commune. Là, il jette la croix dans l'eau et les jeunes hommes plongent. Celui qui la retrouve aura le droit de faire le tour du village et de ramasser des « pourboires ».

Ce jour là au Pirée,on bénit les eaux autour du port du Pirée.Des jeunes gens plongent dans la mer pour y repêcher la croix qui y est jetée 

      Αποτέλεσμα εικόνας για θεοφάνεια          Αποτέλεσμα εικόνας για θεοφάνεια

Dans l'Église Orthodoxe Grecque,l'Epiphanie est célébrée comme la révelation du Christ identifié comme le Messie et son baptême par Jean Baptiste dans le fleuve Jourdain.
Une autre raison de cette célébration,par l'Eglise Orthodoxe Grecque ,le baptême du Christ,rare occasion ou les trois personnes de la Trinité,se sont révélées en même temps à l'humanité :Dieu le Père en parlant des nuages,Dieu le Fils  étant baptisé dans le Jourdain,et Dieu le Saint Esprit,révélant une colombe,descendant du ciel.Lors de l'Epiphanie,l'Eglise Orthodoxe Grecque,effectue la ''Grande bénédiction des eaux''Cette cérémonie est généralement effectuée en deux reprises,une fois à la veille de l'Epiphanie,et célébrée dans les Eglises,puis à nouveau le 6 janvier à l'extérieur avec des prêtres bénissant des grandes étendues d'eau,la mer,les rivières,les lacs etc
Le prêtre,entouré d'hommes et de garçons courageux,jette une croix dans la mer,soit depuis le port ou d'un bateau en mer,à la minute ,où la croix et lancée,les plongeurs sautent dans l'eau glacée pour l'attraper.Celui qui trouve et ramène la croix,est béni par le prêtre.Lorsque la croix,est victorieusement ramenée,,le prêtre libère une colombe blanche,comme un symbole de l'esprit saint,et une commemoration du baptême du Christ